Que vous souhaitiez choisir une paire de lunettes de vélo de route et que vous ne sachiez pas quelles sont les différences entre les différentes teintes, ou que vous ayez besoin de savoir quelle couleur de lentille est la meilleure pour le VTT, vous trouverez dans cet article des informations sur chaque option, applicable non seulement aux lunettes de cyclisme, mais également aux lunettes de neige et aux lunettes décontractées.

Avant de commencer, expliquons quelques concepts de base:

Teinte des verres - La couleur avec laquelle le "verre" de nos lunettes a été teinté. La teinte peut être unie ou dégradée et agit comme un filtre de lumière. Il peut améliorer le contraste, rehausser une couleur, améliorer la netteté, etc.

Verres polarisés - Les verres polarisés ont un filtre qui empêche la lumière du soleil réfléchie par les surfaces planes d'atteindre nos yeux horizontalement. Il ne laisse passer que la lumière qui arrive verticalement. De cette façon, nous évitons l'éblouissement aveuglant qui se reflète sur la route, les autres véhicules, l'eau de mer, etc.

Verres photochromiques - Les verres photochromiques s'éclaircissent ou s'assombrissent en fonction de la quantité de rayonnement ultraviolet qu'ils reçoivent. S'il fait très ensoleillé, ils deviendront plus sombres et s'il n'y a pas de soleil, ils deviendront plus clairs.

Verres miroir - Ce type de lunettes de soleil a un revêtement extérieur très fin qui réfléchit la lumière, réduisant ainsi la quantité qui atteint nos yeux. Ils sont particulièrement adaptés aux journées très lumineuses car ils réduisent l'éblouissement et fatiguent moins nos yeux.

Deux remarques IMPORTANTES à retenir :

La teinte du verre n'est pas toujours sa couleur externe. Cela est particulièrement vrai pour les modèles miroir car le revêtement recouvre la teinte de la lentille.

Notre perception des couleurs ne dépend que de la teinte du verre, quelle que soit sa couleur extérieure et qu'il soit polarisé, photochromique ou miroir. C'est-à-dire que les verres noirs peuvent être polarisés et en même temps avoir un revêtement miroir argenté, noir ou vert, et pourtant, dans chacun d'eux, notre perception de la couleur n'est pas affectée. Cela se produit également dans le cas des modèles photochromiques avec des verres jaunes qui augmentent le contraste dans des conditions de faible luminosité ou de brume et dont la teinte s'assombrit ou s'éclaircit en fonction des rayons UV qui les atteignent.

Il convient également de noter qu'en réduisant l'éblouissement, un verre polarisé, à la fois miroir et non miroir, offre une véritable perception des couleurs et un contraste naturel.

Un autre point à souligner est que le niveau de protection d'une paire de lunettes de soleil ou de vélo est déterminé par :

Le filtre de rayonnement UV qui, selon ISO 12312-1:2013+Amd 1 2015, doit être UV400 dans toutes les lunettes de soleil du marché. Cela signifie que la lentille bloque 99 % à 100 % des rayons UV d'une longueur d'onde inférieure à 400 nanomètres.